Liberté et République

L'énergie de chacun pour tous

En finir avec les arrêts maladie

Le nouveau jour de carence sur les arrêts maladie, dans la fonction publique y compris, a donné un coup de projecteur sur des statistique étonnantes : Le Monde a recensé le nombre moyen d’arrêts maladie dans les différents ministères, et les résultats sont intrigants. Au Ministère des Sports et de la Jeunesse, les fonctionnaires n’ont en moyenne que 6 jours d’arrêts par an. Au Ministère de l’Outre-mer, c’est 23 jours.

Pour information, la moyenne est de 13 jours dans la fonction publique d’Etat et le chiffre du secteur privé –10 jours en moyenne par an en excluant les arrêts de moins de trois jours et les trois premiers jours d’arrêt- est équivalent. Des régimes différents, une même moyenne.

Comment alors expliquer des différences si frappantes, si le régime d’assurance ne joue pas ? C’est une question aussi importante qu’amusante, quand on connaît les sommes en jeu.

Il faut bien croire que les fonctionnaires du Ministère du Sport et de la Jeunesse sont tout simplement plus heureux. Alors, quand leur nez coule, ils vont travailler quand même. Ils ont choisi une carrière, quand à l’Outre-mer ils n’ont cherché qu’un gagne-pain.

C’est une réflexion sur l’école qu’inspirent, finalement, ces quelques chiffres glanés dans Le Monde (et que les journalistes émérites de ce quotidien ont repris à Wikipedia) : bien orienter les élèves, offrir à chacun le succès dans la voie qui lui est propre, voilà qui compte, au fond, plus que toutes les mesures punitives dont on assortira chaque prestation de la sécurité sociale.

Le parcours scolaire est aujourd’hui une longue sélection par l’échec qui élimine ceux qui ne sont pas considérés assez bons pour l’enseignement général, pas assez bons pour les classes préparatoires, pas assez bons pour les grandes écoles, pas assez bon pour les toutes meilleures écoles… Où est l’ouverture vers la diversité des métiers, et tout simplement la diversité de la société ? Qui dira aux élèves qu’on peut commencer à travailler à 14 ans comme Pierre Hermé, et devenir un chef d’entreprise international ? Que c’est bien mieux que d’être normalien, énarque, et finir frustré et déprimé au Ministère de l’Outre-mer ?

LR présentera bientôt ses propositions novatrices pour changer l’éducation et la formation. Stay tuned !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :